Explication de vote sur l’action extérieure de l’Union dans la gestion des flux de migrants

Gérer les flux de réfugiés et de migrants : le rôle de l’action extérieure de l’Union

Explication de vote de Sophie Montel :

Ce texte, profondément immigrationniste, tente d’élargir au maximum les possibilités de migration vers l’Europe abandonnant tout objectif de «retour» des migrants. La politique migratoire, quant à elle, ne devrait plus être limitée à la dimension sécuritaire. Ce texte enjoint en outre aux États membres de mobiliser toujours plus de financements et appelle à un partage des responsabilités liées aux migrants.
En tant que souverainiste, je considère que la gestion des frontières et la politique migratoire doivent rester des compétences nationales. De plus, je suis opposée à l’existence même du service d’action extérieure de l’UE, émanation de la Commission européenne qui n’a aucun rôle à jouer.
Je vote donc contre le texte.