Question écrite sur la chute des prix agricoles

Question de Sophie Montel et Florian Philippot à la Commission, avec demande de réponse écrite, sur la chute des prix agricoles :

L’Observatoire français de la formation des prix et des marges des produits alimentaires fait ressortir une baisse des prix agricoles de 2,4 % en 2015 après celle de 5,3 % enregistrée en 2014. La baisse des cours mondiaux s’accentue en 2016, puisque l’indice FAO chute de 16 % en janvier 2016 sur un an, son plus bas niveau depuis avril 2009. Cette baisse des prix provient d’une surproduction mondiale dans un marché agricole largement libéralisé face à une croissance de la demande de plus en plus réduite. Cette surproduction est notamment rendue possible par la fin des restrictions à la production comme la suppression des quotas laitiers qui a assuré une «production laitière hivernale abondante dans l’Union européenne» selon la FAO. La Commission continue sa stratégie de libre-échange avec le Canada et les États-Unis, alors que cela est de nature à accroître le volume de produits agricoles dans l’Union.

Que compte faire la Commission pour enrayer la chute des prix agricoles?